La constipation : approche naturopathique

la constipationLa constipation

La constipation est un ralentissement du transit intestinal, le plus souvent associé à une moindre quantité des selles émises ou une difficulté à l’expulsion.

Les femmes sont concernées en majorité, les personnes âgées également… mais pas seulement.

La fréquence des selles est variable selon chacun, mais on considère qu’il y a constipation en dessous de 3 selles par semaine.

Pourquoi la constipation apparaît ?

La constipation a plusieurs origines, mauvaises habitudes alimentaires, stress, manque d’exercice physique, … certains médicaments également sont la cause de ralentissement du transit, parmi eux les laxatifs eux même peuvent être mis en cause quand on les prend trop longtemps. Attention, un laxatif, même naturel, ne peut être qu’une aide ponctuelle. Il accentue le manque de motricité des intestins, on parlera d’intestin atone. A l’inverse, un intestin aux contractions anarchiques peut causer autant de problèmes d’évacuation, on parlera alors d’intestin spasmodique.

Dans tous les cas, les selles stagnent trop longtemps, provoquant des lourdeurs, des gaz, etc. la paroi intestinale est enflammée, favorisant colites et troubles plus importants.

La démarche en naturopathie 

  • Drainer la fonction gastro-intestinale : incontournable pour se sentir réellement soulagé et en finir avec l’inconfort : nettoyer ses intestins, selon l’approche que votre naturopathe privilégiera, avec des plantes, des auto-massages, ou des oligo-éléments.
  • Revoir son alimentation : augmenter la quantité de fibres : fruits, légumes, céréales ½ complètes, … A chaque repas, il doit y avoir une belle quantité de légumes, et notamment de légumes cuits. Cela augmente le volume des selles et agira comme un ballast pour le transit, facilitant l’évacuation des selles. Et en plus, les minéraux des légumes, notamment le potassium, ont un effet stimulant sur les fibres musculaires de l’intestin.
  • Boire 8 verres d’eau peu minéralisée chaque jour. Et commencer dès le réveil : un  verre d’eau à température ambiante pour hydrater, nettoyer et lancer le péristaltisme intestinal.
  • Consommer 2 à 3 cuillères à soupe d’huile 1e pression à froid chaque jour : à ajouter dans des crudités, ou en filet sur des légumes cuits.
  • Faire de l’exercice : ½ h de marche chaque jour est un minimum… Muscler ses abdominaux permet la relance de la motricité de l’intestin.
  • Lâcher prise : massages, bains, huiles essentielles, relaxation, … le but est de soulager la rétention émotionnelle ou le contrôle excessif que l’on veut souvent avoir sur sa vie.

Si vos symptômes persistent, ou sont accompagnés de douleurs ou de présence de sang dans les selles, prenez un avis médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Aucun commentaire.