la pomme de terre

Non, la pomme de terre ne fait pas grossir…

La pomme de terre joue un rôle incontournable dans notre alimentation depuis qu’Antoine Parmentier a décidé de la présenter à la cour de Louis XVI…

Car, ce légume originaire des Andes présente des qualités nutritives précieuses.

Elle a la particularité de caler facilement les estomacs affamés, et c’est sans doute pourquoi elle a si mauvaise réputation, mais stop aux idées reçues, la pomme de terre ne fait pas grossir ! Le piège, c’est plutôt le mode de cuisson, car il suffit pour qu’elle reste un allié minceur de la faire cuire très simplement à la vapeur, à l’eau ou encore en papillote au four, elle est alors parmi les légumes les moins caloriques. En mangeant 100 grammes de pomme de terre, c’est alors seulement 80 calories ingérées (tout comme le riz et c’est même moins que les pâtes !).

Qui plus est, elle présente bien d’autres atouts par ses qualités nutritionnelles :

des fibres, si précieuses pour le transit intestinal

des sels minéraux : dont du fer, du magnésium, du potassium, etc. La pomme de terre couvre en fait l’ensemble des besoins basiques de l’organisme.

des vitamines : en vedette des vitamines B1, B3 et B6 absolument nécessaires à l’équilibre du système nerveux et à l’assimilation des glucides.

Autre point d’excellence : c’est un aliment qui permet de lutter contre l’acidose. Sa composition nutritionnelle lui permet de faire bonne figure dans la liste des aliments basifiants. Un gros avantage quand on sait l’importance de l’équilibre acido-basique.

Conclusion

: la pomme de terre est un légume à faire figurer en bonne place dans une alimentation équilibrée et saine, elle rassasie de façon intelligente… et en plus elle est économique !

Elle se prête à beaucoup de variations savoureuses sans jamais lasser : purée, gratin, soupe, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Aucun commentaire.