Alimentation du groupe sanguin B

Adapter son alimentation

légumes groupe BPersonnellement, je ne suis pas convaincue de l’utilité d’adapter son alimentation selon son groupe sanguin, avec certains aliments bénéfiques et d’autres qui seraient néfastes. Je suis par contre tout à fait convaincue que l’alimentation d’un bûcheron et celle d’un ingénieur en informatique doit être vraiment différente, il est absolument nécessaire d’individualiser son assiette.
Il y a ceux qui suivent un régime nutritionnel contraire aux préceptes des groupes sanguins tout en étant en grande forme, et puis il y aussi ceux dont l’état de santé s’est trouvé amélioré par cette réforme alimentaire.
Je vous laisse expérimenter…

Pour plus d’information, reportez vous au livre :
4 groupes sanguins, 4 régimes
Peter J. D’Adamo, n.d., éditions du Roseau 1999

L’alimentation du groupe B

Le groupe B est d’apparition plus récente, il est apparu avec les peuples nomades, éleveurs de bétail. Il représente 10 à 15 % de la population mondiale.

Sur le plan nutritionnel, ce sont souvent des personnes qui digèrent mal, avec un métabolisme ralenti. L’organisme s’encrasse alors facilement, ce qui donne des épisodes de fatigue, de rétention d’eau, des hypoglycémies (chute du sucre sanguin après le repas).

Quand l’organisme est vraiment intoxiqué, on aura alors des fatigues chroniques, des pathologies rhumatismales, du diabète et des allergies. En naturopathie, l’origine de ces maux se situe au niveau du foie, quand il devient complètement saturé par une mauvaise hygiène de vie, il ne peut épurer les toxines qui repartent dans la circulation et sont la cause de tous ces troubles. La flore intestinale aussi est à équilibrer.

Certains aliments à éviter

  • Tous les produits à base de gluten : important pour tous ceux qui sont concernés par les maladies rhumatismales, le gluten est à proscrire (blé, kamut, épeautre, avoine, orge, seigle). De plus, le gluten inhibe quasi totalement l’efficacité de l’insuline, ce qui va fatiguer le pancréas. Et d’autre part, le gluten est aussi très allergisant.
  • Les lentilles vertes provoquent des fermentations intestinales chez les personnes du groupe B
  • Le poulet entrave l’efficacité du métabolisme.
  • Les graines de sésame vont favoriser l’hypoglycémie (ni huile de sésame, ni pâte de sésame)
  • Les cacahuètes :  très allergisantes, pas de beurre de cacahuète non plus
  • Les produits laitiers à base de lait de vache sont à proscrire surtout en période inflammatoire de rhumatisme. Autrement, un peu de fromage est toléré.

Si ces aliments sont consommés, les déchets sont alors stockés et vont se loger dans les articulations. En supprimant ces aliments, petit à petit, l’assimilation sera améliorée, amenant une meilleure énergie, et une meilleure santé. Pour certains, cela va même très vite.

Les aliments à consommer

  • pour ceux qui mangent de la viande, favoriser d’abord la viande d’agneau et le mouton
  • Le bœuf aussi, mais en petite quantité car c’est une viande plus inflammatoire. La dinde, ok.
  • Tous les poissons et coquillages, cuits ou crus. Par contre, prudence par rapport aux crustacés car ils peuvent provoquer beaucoup d’allergies.
  • Fromages de chèvre et de brebis en petite quantité, 3 fois par semaine. quelques incursions avec la vache mais surtout pas de fromage fermenté.
  • Tous les légumes crus et cuits, mais pour les rhumatisants ou les fatigues chroniques, éliminer la tomate.
  • Toutes les céréales sans gluten : toutes les variétés de riz, sauf le riz blanc qui est encrassant. Le petit épeautre en petite quantité car il y a des traces de gluten. Le millet, la quinoa, le tapioca, le sarrasin. Toutes les céréales existent sous forme de farine, de flocon et de grains.
  • Très peu de légumineuses (lentilles, haricot blanc, …)
  • Les fruits crus et cuits, hormis les fruits acides qui vont fermenter : oranges, mandarines, clémentines, citrons, kiwis, rhubarbe. Un peu de pamplemousse rose, c’ est possible.

Voilà les grandes lignes du régime à mettre en place.

Les compléments alimentaires les plus utiles pour le groupe B

  • les antioxydants pour éviter que les cellules s’oxydent : les vitamines naturelles A, B, C et E
  • le calcium pour régénérer les cartilages
  • le fer car il y a souvent des anémies. Sous forme d’oligo élément par ex.
  • le magnésium car il y a souvent un déséquilibre entre le calcium et le magnésium qui expose à une fatigue intense.
  • La lécithine de soja qui protège la cellule et débarrasse le sang des graisses saturées
  • Des probiotiques pour reconstituer la flore intestinale, c’est indispensable dans toutes les dégénérescences du système immunitaire.

Hygiène de vie

  • L’activité physique est très importante pour faire travailler les muscles et les articulations, et apporter du sang neuf. Marcher, s’aérer, faire de la gym, se promener en forêt
  • Calmer son mental par des activités comme le yoga, le tai chi, le gi gong pour l’équilibre nerveux et mental.
  • Les massages sont importants car ils vont permettre d’aider la circulation et de drainer les toxines vers l’extérieur.

Voir l’alimentation du groupe O
et l’alimentation du groupe A

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



  1. Bonjour, je vois que vous avez écrit un article sur le groupe A et un autre sur le groupe B. Mais qu’en est-il sur le groupe AB ? Doit-on mélanger les éléments des 2 groupes précédents ?

    Commentaire par Ady — 26 octobre 2010 @ 0 h 32 min

  2. euh… bonne question ! non, je ne crois pas que ce soit un simple mix des 2 autres groupes, AB est d’apparition beaucoup plus récente, et certainement le groupe le plus complexe. Je vous renvoie vers le livre de Peter d’Adamo sur les 4 groupes sanguins.

    Commentaire par Annie — 26 octobre 2010 @ 9 h 50 min

  3. c’est assez incroyable car en lisant le premier paragraphe je me rend compte que tout ce qui est décrit me correspond totalement, je suis de groupe B, je suis diabétique et j’ai bcp de mal a digérer je souffre de douleurs articulaires et cela correspond complètement à la description faite et les aliments qui sont favorables sont exactement ceux que je consomme de façon inconsciente !!! Je vais donc continuer dans cette voie car je m’alimentais de la bonne façon juste en etant a l’ecoute de mon organisme =)

    Commentaire par GATARD — 25 mai 2012 @ 16 h 20 min

  4. Bonjour je suis du groupe b+ et en effet les caractéritiques décris ici correspondent a 100 % a mes symptomes en revanches je consomme certains produits défavorables alors dès que possible j essayerai de changer cela merci pour tout!!!!

    Commentaire par carobloo38 — 12 octobre 2012 @ 12 h 13 min

  5. Bonjour, Il faudrait accorder vos violons avec Peter d’Adamo! Voici ce qu’il conseille pour le groupe B:

    Vous déconseillez les laitages…Peter d’Adamo les conseille…Vous conseillez les coquillages, lui les déconseille…Tout cela me parait assez fantaisiste et ne repose sur aucune étude sérieuse de laboratoire. Il ne suffit pas d’utiliser des arguments de bons sens, comme le fait que le gluten est difficile à digérer ou que la viande de boeuf peut entraîner des inflammations articulaires…encore faut-il en consommer beaucoup…pour établir une nomenclature sérieuse! De plus, d’autres facteurs entrent en ligne de compte et l’étude devrait être étendue à ces autres facteurs: hygiène et mode de vie, type de caractère, lieu de vie, etc…

    Commentaire par Michel Le Tallec — 4 novembre 2012 @ 13 h 20 min

  6. J’aime beaucoup c’est intéressant

    Commentaire par aboumida_ahmed — 3 janvier 2014 @ 22 h 34 min

  7. Suis du groupe B je vs encourage ds vos recherche

    Commentaire par TUO S BAKARY — 13 février 2014 @ 11 h 20 min

  8. donnees sur le regime alimentale du groupe sanguin B

    Commentaire par kambere katsongo jonathan — 6 mars 2014 @ 15 h 44 min

  9. j’aime

    Commentaire par Bernadette — 13 mars 2014 @ 15 h 22 min