Le gluten est-il vraiment mauvais pour vous ?

le blé est il mauvais pour vousDepuis 8 mois maintenant, j’ai éliminé le gluten de mon alimentation, ou du moins je l’évite autant que possible. Au départ, j’ai décidé de me lancer par souci de cohérence : je voulais expérimenter sur moi même les conseils que je donne aux personnes que j’accompagne en naturopathie. Logique ! Car, en cherchant à déterminer l’origine de certains problèmes de santé, j’arrive souvent à soupçonner des problèmes d‘intolérances alimentaires, il suffit alors de faire un test sanguin pour s’en assurer. Je précise que je ne suis pas moi même hypersensible au gluten, j’ai fait ce fameux test basé sur les IgG et d’après les résultats, mon système digestif est tout à fait capable de digérer et d’assimiler le gluten

Voilà comment je me suis mise à traquer le gluten dans mes repas. Au bout de quelque temps, je me suis rendue compte que j’avais perdu du poids (sans avoir rien modifié d’autre à mon alimentation), et surtout que dès que je réintégrais du gluten (pendant la période des fêtes, je n’ai pas pu résister !) quelques jours, je reprenais un peu de poids. Par dessus le marché, systématiquement, même un tout petit peu de gluten me provoque maintenant des ballonnements ou des gaz impressionnants !

Donc, je me suis replongée dans le livre de Julien Venesson : Comment le blé moderne nous intoxique. Le livre est évidemment centré sur l’idée que le blé est mauvais et qu’il renforce ou est à l’origine de certaines pathologies, mais tout est étayé par des recherches et des sources sérieuses qui sont toutes citées. En tout cas, j’ai été suffisamment convaincue pour décider de continuer à rester aussi loin que possible du gluten.  

By the way, voici les cinq principaux arguments que j’ai retenu  :

Les Frankenblés

 Le blé tel que nous le connaissons aujourd’hui a subi tellement de modifications génétiques qu’il ne devrait probablement même plus s’appeler blé. Même le blé bio n’a rien à voir avec le blé original des siècles passés. Tous les gènes ont été modifié, à tel point que J. Venesson parle de Frankenblés !

Le blé est responsable de très nombreuses pathologies

Aujourd’hui, il est démontré que la consommation de blé a des implications énormes pour la santé de l’ensemble de la population, on peut pointer des liens vers la fatigue chronique, les troubles de la digestion, les troubles de l’humeur, les maux de tête, l’arthrose, etc. Et même avec l’obésité, le diabète, les maladies cardiaques, et même la schizophrénie. Ca vous parait difficile à croire ? Pourtant c’est vrai et tout ça est fondé sur des recherches scientifiques sérieuses. l

Le blé est addictif

Le blé est réellement additif. J’ai longtemps cru que je ne pouvais pas me passer de sucre et je trouve difficile de ne pas manger du sucre (ou un produit sucré) quand je suis fatiguée ou énervée ou… Je suis toujours aussi gourmande. Mais je comprends avec le blé que c’est une véritable addiction. Il donne envie d’en manger encore plus…

Le blé complet est-il vraiment bon pour la santé ?

J’avais en tête que le blé complet était un produit sain comprenant suffisamment d’éléments nutritifs et que le pain blanc, la baguette par exemple, ne représentait que des calories vides à fuir. En effet, c’est toujours mieux de manger du blé complet, mais est ce que c’est vraiment un produit si sain que ça ?  Sérieusement ? L’index glycémique du blé complet, vous pensez qu’il est comment ?  Eh bien, 2 tranches de pain complet fait monter le taux de sucre dans le sang comme la baguette, leur index glycémique est quasi identique ! Vous pensez que c’est vraiment sain ? Non au lavage de cerveau !

Les produits « sans gluten »

Au départ, en éliminant le blé, j’ai simplement cherché à le remplacer par une alternative sans gluten. Mais en réalité, remplacer un aliment à index glycémique élevé par un autre, même sans gluten, est ce que c’est vraiment ça qui serait sain ? Parce que de nombreux produits étiquetés «sans gluten» sont souvent pleins de glucides et en particulier d’amidons (comme l’amidon de maïs, l’amidon de tapioca, la fécule) et les consommer en grandes quantités pour vous éviter le blé n’est évidemment pas la chose à faire. Donc, attention, si vous souhaitez vous tenir à l’écart du gluten, ne vous précipitez pas sur les produits de remplacement seulement parce qu’ils portent la mention sans gluten. Regardez quand même la liste des ingrédients.

Abandonner le blé, ce n’est pas facile. Il est partout, cependant, je suis convaincue maintenant que les avantages l’emportent largement sur les inconvénients. Donc, je fais de mon mieux et je cultive ma forme !

Vous voulez essayer de vous mettre sans gluten ? Rien d’insurmontable, vous verrez ! Allez faire un tour sur le site de mon amie Karen, il fourmille de recettes simples et saines, et sans gluten 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



  1. Et tu vas voir des magnifiques recettes sans gluten sur le blog de ta copine 😀 huhuhu

    Commentaire par Karen — 26 février 2015 @ 11 h 58 min

  2. oui, t’as raison, j’ajoute le lien 🙂

    Commentaire par Annie — 27 février 2015 @ 9 h 23 min

  3. J’ai fait exactement le même raisonnement que vous et suis arrivée au même comportement alimentaire et je ne m’en trouve pas plus mal ! Certes les débuts sont un peu difficiles mais avec le temps on trouve sa voie et on prend d’autres habitudes. Merci pour vos propos qui sont toujours dignes d’intérêt.

    Commentaire par Suzanne — 26 février 2015 @ 13 h 48 min

  4. Bonjour 🙂
    Juste un petit mot pour dire que j’ai apprécié ton article qui ne diabolise pas le blé et le gluten mais qui explique bien les problèmes qu’il peut créer. Également, tu as mis le doigt sur le problème qui surgit lorsqu’on se met au sans gluten : les gens se précipitent sur des produits fabriqués à base de farines à index glycémique élevé qui sont aussi souvent bourrés d’additifs, de conservateurs et d’autres produits nocifs pour la santé.
    Merci pour ton article réfléchi 🙂
    Au plaisir de te lire à nouveau 🙂
    Bonne journée,
    Céline

    Commentaire par Céline — 26 février 2015 @ 15 h 33 min

  5. bonjour cet article est intéressant mais il manque le principal : de quoi vous nourrissez vous alors ? donnez nous une semaine type, que l’on comprenne et puisse appliquer vos conseils. Merci !

    Commentaire par stephanie — 26 février 2015 @ 17 h 37 min

  6. Bonjour, en naturopathie, je m’attache à proposer une alimentation individualisée, alors les menus type, très peu pour moi ! Mis à part cette remarque, le blé ce n’est quand même pas l’essentiel de ce que vous mangez ? 🙂

    Commentaire par Annie — 27 février 2015 @ 9 h 22 min

  7. Effectivement le plus difficile est de changer ses habitudes, cela prend du temps mais dans la mesure où c’est pour ce qu’il y a de plus précieux à savoir la santé, c’est un temps qu’il faut prendre 🙂

    Commentaire par Guillaume manger sainement — 27 février 2015 @ 1 h 43 min

  8. Merci pour ce chouette article qui reste modéré dans la chasse au gluten…
    j’ai supprimé le gluten totalement il y a 4 ans suite à un candida albican, par contre je ne l’ai pas remplacé par le » sans gluten », tant pis pour le pain, j’ai trouvé le pain des fleurs, les cracottes de froment, les amandes ou les noisettes pour accompagner le fromage de chèvre (histoire d’avoir un peu de croquant)…petit à petit j’ai repris des pâtes car j’adore ça (les gluten free sont trop degueu à mon goût), et là ce n’est pas le candida qui s’est manisfesté, mais mon estomac, qui s’est retrouvé gonflé et dur comme de la pierre. Comme je ne suis pas intolérante au gluten, j’ai décidé de ne pas le supprimer totalement, j’ai réhabitué mon corps doucement avec des petites quantités, aujourd’hui je peux manger une assiette raisonnable de pâtes sans être trop dérangée ( un peu gonflée pendant 24h), cela n’est pas grave car je me fais plaisir, et tout en écrivant ce mot je me rends compte que je n’ai pas mangé de pâtes depuis plus d’un mois! par contre je n’utilise plus de farine de blé.
    belle journée à toi

    Commentaire par anneva — 7 mars 2015 @ 11 h 49 min

  9. bonjour, j ai découvert votre site ce matin et il m a beaucoup interesse. Je suis intolérante au gluten et a la levure de boulanger. J ai donc dû supprimer le gluten de mon alimentation. Je suis toujours en recherche d idées recettes pour le petit dej . Je ne mangeais du pain que le matin et ce n est pas facile de reproduire quelque chose qui ressemble un tant soi peu à du pain. Je vais tester le porridge de quinoa et vous remercie pour vos recettes. Mais je veux dire quand même que dans la vie de tous les jours ce n est pas facile à gerer car le gluten est partout. Alors aller a la cantine au restaurant et aux invitations familiales pose beaucoup de probleme. Merci et bonne journee.

    Commentaire par Choconoisette — 21 mars 2015 @ 10 h 58 min

  10. Et des recettes ? On remplace le ble et les cereales avec quoi? Avez vous vu les prix des prod sans gluten, lactose ? Pas possible. Rien n est possible .je suis decue.. On ne mange plus rien ? Qui nous répond ? Merci..

    Commentaire par Kaba — 24 mars 2015 @ 9 h 04 min

  11. Non, en dehors du blé et du lait, il n’y a plus rien du tout à manger 🙂
    C’est une réaction fréquente je vous rassure, mais non, même si vous êtes désorientée au départ, il y a beaucoup d’autres aliments sains et bon marché. Faites une recherche sur le blog avec des mots clés comme petit déjeuner, vous trouverez des alternatives appétissantes.

    Commentaire par Annie — 24 mars 2015 @ 9 h 17 min