Vive le printemps !

printempsL’hiver est maintenant derrière nous, pourtant l’arrivée du printemps traîne et les températures froides peuvent nous faire ressentir de façon plus accrue la fatigue. D’autant que le changement horaire qui vient d’avoir lieu demande à l’organisme un surcroît d’adaptation… L’horloge biologique est perturbée et la baisse d’énergie peut être vraiment significative.

Comment éviter la fatigue printanière en 3 conseils essentiels ?

Modification de la lumière, des horaires, de l’alimentation, etc. Patience, il faut aussi donner à l’organisme le temps de s’adapter à l’environnement.

Le soleil et la vitamine D

Après l’hiver, le corps manque de vitamine D, nous avons besoin d’un contact direct avec la lumière du soleil. C’est grâce aux rayons du soleil que la vitamine D2 inactive est transformée en vitamine D3 active. Bien que le soleil ne soit pas encore très puissant, il aide à se sentir mieux, à condition qu’il soit en contact direct avec la peau. On n’en profite pas sous une couche de crème solaire ou derrière une vitre !

L’alimentation du printemps

A mesure que l’hiver a avancé, nous avons mangé plus riche, plus gras… Nous avons aussi fait moins de sport ou nous avons ralenti nos activités, sans compter que le choix des produits frais est plus restreint en hiver. Le foie est l’organe vedette de la saison selon la médecine chinoise. Il est donc temps maintenant de changer d’alimentation et de se tourner vers les aliments amers qui aident à purifier le foie : pissenlit, radis noir, ail, oignon, ciboulette, céleri, asperges, artichaut, etc. La nature est bien faite alors profitons des légumes de saison qui sont en parfaite adéquation avec les besoins de notre organisme.

Une cure de printemps ?

Se nettoyer de l’intérieur est souvent ressenti comme une nécessité, d’ailleurs les cures de détoxication fleurissent et les produits drainants envahissent les rayons des magasins. Cependant, restez prudent et gardez votre bon sens. En effet, il n’y a pas de sens à prendre des plantes drainantes si vous vous sentez trop fatigué ou si votre alimentation comporte des éléments susceptibles de surcharger votre organisme. Le premier pas consiste à revoir son hygiène de vie globale, une cure réussie, c’est autre chose qu’un produit drainant, c’est aussi un état  d’esprit. D’autant plus qu’il est nécessaire d’adapter la cure à votre vitalité et à votre mode de vie, sinon le risque est d’en sortir encore plus épuisé ! En cas de doute, consultez un praticien naturopathe qui saura évaluer votre énergie vitale et vous prodiguer des conseils personnalisés.

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Aucun commentaire.