J’embellis mes cheveux au naturel

j'embellis mes cheveuxLa coloration végétale

Qui ne rêve pas de cacher ses premiers cheveux blancs, de renforcer la luminosité de ses cheveux blonds ou de soutenir sa tonalité de base pour la rendre plus éclatante ? Mais les produits classiques de coloration pour les cheveux présentent un profil toxicologique pour le moins inquiétant, ils altèrent en profondeur les cheveux et le cuir chevelu et présentent des risques allergiques.

A l’opposé, la coloration végétale suscite aussi des appréhensions, on sait qu’elle gaine et embellit le cheveu au fur et à mesure des applications, mais comment combiner les différentes plantes, comment obtenir une couleur suffisamment homogène ou bien couvrante ? Pourquoi ne pas s’inspirer du livre que Sylvie Hampikian et Alexandra Perrogon ont publié aux éditions Terre Vivante : J’embellis mes cheveux. C’est un livre pratique rempli de conseils pour soigner ses cheveux, fabriquer des shampoings aux plantes, des masques revitalisants ou des lotions de rinçage. Et surtout, de nombreuses formules pour s’initier à la coloration végétale. 

Tout y est détaillé :

  • comment opérer la transition vers une coloration naturelle avec un masque détoxinant à l’argile
  • la présentation des plantes colorantes : cannelle pour un effet légèrement éclaircissant,  garance pour une teinte acajou, henné naturel pour apporter un ton roux cuivré aux cheveux, romarin pour des reflets brillants, etc.
  • la préparation des mélanges : le livre fourmille de formules en fonction de sa couleur de base, que ce soit pour la raviver et l’embellir, estomper ses premiers cheveux blancs ou obtenir une coloration plus franche.
  • comment entretenir sa coloration végétale et la renforcer au fur et à mesure des applications.

Le no-poo

Comme tant d’autres adeptes du no-poo, j’ai banni depuis longtemps de ma salle de bains les shampoings classiques bourrés de produits toxiques, sachant qu’ils font plus de mal que de bien aux cheveux et qu’ils polluent. En adoptant d’autres méthodes de soins et en fabriquant mes mélanges lavants à partir d’ingrédients naturels, j’ai tout naturellement espacé les lavages et merci, mes cheveux s’en portent très bien.

Vous trouverez dans le livre des idées de masques au yaourt, à l’argile, à l’avocat ou à la banane, émulsionné « mayo », ou alors de vinaigres capillaire aux plantes, de shampooings aux œufs, lotion de rinçage, anti-poux à l’huile de neem…

Des astuces en vrac

  • Pour brillantiner les cheveux sans les alourdir : quelques gouttes de beurre de karité ou de graisse de coco à répartir sur les pointes. Pour des cheveux mi-longs : la valeur d’une gélule
  • Pour parfumer et tonifier les cheveux : 3 à 4 gouttes d’huile essentielle d’ylang ylang ou géranium sur la brosse à cheveux avant de se coiffer
  • Pour dompter les cheveux électriques : passer les mains sous l’eau froide et les faire glisser humides sur la chevelure, comme une caresse.

Feuilleter quelques pages 
Présentation sur le site Terre Vivante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



  1. Merci pour ces astuces !

    Commentaire par Journal de la nature — 12 octobre 2014 @ 21 h 37 min

  2. c’est quoi du beurre de « karaté » ?

    Commentaire par suzanne — 13 octobre 2014 @ 7 h 28 min

  3. faute corrigée, beurre de karité 🙂

    Commentaire par Annie — 13 octobre 2014 @ 7 h 56 min