La vigne rouge

vigne rougeVinus Vitifera

Une plante originaire d’Asie mineure, qui est cultivée en Grèce dès le XVe siècle avant notre ère. Les Grecs vouaient un véritable culte à la vigne, la considérant comme l’emblème de la civilisation. ce sont eux qui, 600 ans av JC, vont introduire la vigne en France… on connaît la suite ! L’école de médecine de Montpellier fut d’ailleurs longtemps renommée grâce aux formules de vins médicinaux qu’elle recommandait.

Dans la tradition populaire, les feuilles récoltées à leur complet développement s’employaient en tisane comme astringent et réfrigérant.

A quoi sert la vigne rouge ?

C’est la plante par excellence des problèmes circulatoires : jambes lourdes, varices, hémorroïdes ou encore troubles circulatoires liés à la ménopause.

La feuille renferme des anthocyanosides, qui lui donne à l’automne une couleur rouge sang très caractéristique. Ces anthocyanosides ont une remarquable activité vitaminique P, diminuant la perméabilité des capillaires et augmentant leur résistance, ils protègent et tonifient veines et capillaires, évitant ainsi la stase veineuse.

Cette action angioprotectrice est augmentée par la présence de tanins, astringents et vasoconstricteurs, qui favorisent le retour veineux. Parmi ces tanins, les proanthocyanidols ont une action contre les radicaux libres. Ils sont stabilisateurs du collagène présent dans les membranes des vaisseaux.

En résumé, à utiliser comme :

  • excellent tonique veineux
  • en prévention des troubles circulatoires des membres inférieurs (jambes lourdes, varices, varicosités) et contre les hémorroïdes.

A lire aussi :
Huiles essentielles et jambes légères
En finir avec les jambes lourdes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Aucun commentaire.