Comment la coupe menstruelle peut changer votre vie

coupe menstruelleAujourd’hui, nous allons parler des règles. Si vous êtes un homme, ça ne vous intéressera peut être pas de tout savoir sur la coupe menstruelle, mais je vous invite à rester quand même et à lire jusqu’au bout, votre femme appréciera certainement votre connaissance approfondie du sujet et vous pourrez l’encourager à changer ses habitudes.

Cela fait environ 5 ans que j’ai découvert la coupelle menstruelle. J’avais lu plusieurs articles sur le côté nocif des protections périodiques qui m’avaient fait réfléchir, j’ai ensuite préparé un dossier complet pour Alternatif Bien Etre sur la composition des tampons classiques (vraiment beurk !!) et les alternatives naturelles et écologiques.

Est ce que vous croyez vraiment que vous avez besoin d’en rajouter et d’augmenter votre exposition aux toxiques chaque mois pendant vos règles ? Si vous avez entamé la démarche de réduire autant que possible votre exposition aux toxiques, penchez vous sur la question des protections périodiques. Chaque année, une femme utilise environ 280  protections périodiques, c’est énorme. L’idée de ne pas avoir à acheter de tampons ou de serviettes hygiéniques pour tout le reste de votre vie est plutôt plaisant, non ? Vous allez pouvoir choisir une alternative non toxique, écologique et pas chère. 

Pourquoi les tampons sont nocifs ?

A moins d’acheter des tampons en coton biologique, vous êtes forcément exposée aux substances toxiques chaque fois que vous avez vos règles. Contrairement aux idées reçues, la majorité des protections périodiques ne seraient pas en coton, mais composées de matériel absorbant, principalement de cellulose issue d’un textile artificiel la rayonne qui peut être chargée en dioxine, et d’un peu de coton. En plus le coton de votre tampon vient probablement de semences OGM et il est pulvérisé de produits chimiques pour finalement être blanchi au chlore. Dans la plupart des cas, comme si ce n’était pas suffisant, on trouve encore des produits chimiques supplémentaires : amplificateurs d’absorption, désodorisants, parfums synthétiques, applicateur en polymère enduit, etc. Tous ces additifs sont évidemment susceptibles de provoquer des allergies ou des irritations.

Avez vous vraiment envie que la partie la plus intime de votre anatomie soit au contact de tous ces produits ? Aie, aie !

Ne pensez pas être totalement protégée en dehors des périodes menstruelles, il arrive souvent que des fibres restent dans le corps après le retrait du tampon, et les produits chimiques (dont la dioxine) peuvent continuer à intoxiquer le corps petit à petit. D’ailleurs, il faut faire vraiment attention quand vous retirez un tampon, pas trop précipitamment ni trop tôt quand il est encore sec, pour éviter qu’il ne reste trop de fibres.

Pourquoi les tampons ne sont pas écologiques ?

L’impact écologique des tampons est énorme, pour une femme, cela correspond à quasiment 150 kg de déchets pour toute une vie, qui mettront environ 500 ans à se dégrader. Autant de temps qu’une bouteille plastique… Et c’est sans compter les emballages et autres accessoires de plus en plus présents : applicateurs, sachets individuels, lingettes rafraichissantes, etc.

L’alternative 100 % fiable et sans risque : la coupe menstruelle

C’est quoi cette fameuse coupe menstruelle ? Tout simplement un petit récipient en forme de cloche en général en silicone hypoallergène qui s’insère dans le vagin comme un tampon.

1er avantage : ce n’est pas cher. Au lieu d’acheter des tampons chaque mois, vous dépensez de l’argent pour une coupelle menstruelle qui vous durera une dizaine d’années. 

Pour l’utilisation, c’est vraiment simple. Le matin, vous l’insérez dans le vagin (en quelques essais, vous ferez ça très facilement). Comme elles sont prévues pour pouvoir rester en place 12 heures sans risque pour la santé et recueillir 1/3 du flux menstruel, vous la retirez en fin de journée. Là, il suffit de la vider et de la rincer avant de la réinsérer. 

La seule contrainte : stériliser la coupe après chaque cycle en la laissant dans de l’eau bouillante pendant 5 mn. Et la ranger dans sa petite housse pour la prochaine fois.

Mon expérience personnelle

Je sais ce que vous pensez, beaucoup de tabous et de stéréotypes entourent encore et toujours les règles. Vider, rincer, ça ne parait pas très pratique ni très ragoûtant… Je sais, j’ai eu le même souci. Il faut bousculer un peu ses habitudes et vaincre certaines réticences.

La peur d’introduire les doigts dans le vagin pour placer la coupe ? Mais rappelez vous vos premiers tampons ! Il m’a fallu quelques essais mais c’est vite devenu un jeu d’enfant. Et si je peux tirer sur le cordon d’un tampon, je peux aussi attraper la tige de la coupe. C’est beaucoup plus facile qu’on ne le croit.

Le dégoût du sang des règles ? Mais il n’a rien d’impur, pas plus que le sang d’une blessure, c’est un indice de féminité et de puissance de la vie !

La peur d’avoir des fuites ? Les coupes ont des bords arrondis, elles épousent la forme du vagin en se plaquant contre ses parois. En fait, cela forme un joint d’étanchéité qui garantit une totale sécurité pour recueillir le flux menstruel.

L’inquiétude de devoir changer sa coupe dans les toilettes du bureau ou d’un café ? En fait,  nul besoin de la vider très souvent, pour moi 2 à 3 fois par jour est suffisant. En général j’ai le temps de rentrer chez moi pour le faire. Mais si jamais je m’absente pour la journée, j’emmène une bouteille d’eau avec moi qui me permettra de me débrouiller sans problème dans des toilettes publiques. 

Au final, j’y ai gagné sur tous les plans : sécurité, fiabilité, écologie, mais aussi en me réconciliant avec mon propre corps.

J’ai essayé 2 marques (Lunacopine et Divacup) pour trouver la coupe adaptée pour moi. Il en existe plusieurs que vous trouvez sur internet ou en boutique bio. Pour vous aider à trouver celle qui vous convient, il existe un site très bien fait.

Allez, il faut au moins essayer, je suis sûre que vous serez agréablement surprise tellement c’est confortable et facile à utiliser. Utilisez vous déjà une coupe menstruelle ? Pour vous aussi, ça a changé votre vie ?

© Copyright 2015 – Annie Casamayou – http://www.mon-naturopathe.com
Tous droits réservés

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



  1. Bonjour Annie,
    Très bien votre article car peu de femmes connaissement ce mode de protection.
    Pour ma part, cela fait plus de 12 ans que j’utilise la coupe menstruelle et aucun souci ; j’en suis même à ma deuxième.
    Non ce n’est pas compliqué à utiliser, et c’est encore mieux que les tampons. Allez trouver une protection qui vous coûte 25€ et qui dure une dizaine d’années….
    Allez-y mesdames foncez et en plus vous faites un geste pour la planète 🙂

    Commentaire par Florence — 13 janvier 2015 @ 17 h 32 min

  2. Bonjour Annie,

    Cela est il valable pour des règles très fortes voire hémorragiques

    Merci de me répondre car je trouve cela plus pratique que d’avoir a se changer trop souvent

    Merci à vous

    Cordialesérénité
    Luce

    Commentaire par Bertolino — 13 janvier 2015 @ 17 h 40 min

  3. oui, la coupe est largement mieux que les tampons, même pour les règles hémorragiques, il faut choisir bien sûr la bonne taille, et peut être la vider un peu plus souvent.. Mais ce sera de toute façon moins souvent qu’un tampon 🙂

    Commentaire par Annie — 14 janvier 2015 @ 10 h 28 min

  4. Bonjour,
    J’utilise une coupelle menstruelle depuis 3 ans environ. Je l’ai découverte en magasin bio avec les serviettes hygiéniques en coton bio. A cette période, je cherchais un moyen de limiter les mycoses à répétition et ainsi retrouver une flore vaginale saine…j’ai donc acheté ma première coupelle et depuis je n’utilise rien d’autre ! Ça a été un petit apprentissage, tout comme les tampons a l’adolescence, et j’ai fini par savoir comment la disposer…et j’ajouterai que pendant cette période il faut toujours se laver les mains quoi qu’on utilise comme moyen de protection!
    Aujourd’hui j’ai retrouvé une flore saine et je ne changerai pour rien au monde.
    Merci pour votre article.

    Commentaire par Do — 13 janvier 2015 @ 22 h 11 min

  5. Tout à fait d’accord avec cet article, excellent article confortable à utiliser.Il faut simplement dépasser la peur du changement et ses préjugés, mais une fois le pas franchis, l’essayer c’est l’adopter!

    Commentaire par Aurèline — 13 janvier 2015 @ 22 h 15 min

  6. Bonjour
    Je confirme tout ce qui est dit.
    J’en utilise une depuis 8-9 mois et j’en suis satisfaite en tous points.
    Le côté non ecolo des protections me gênait puis j’ai commencé à faire une allergie aux serviettes et tampons . Quand j’ai entendu parler de cette coupelle je n’ai pas hésité et je ne regrette pas. En plus quel confort que de se « changer » qu’une fois le matin et le soir.
    Mes règles sont courtes mais très abondantes et je n’ai aucun soucis de fuites au point de dormir sans culotte la nuit

    Commentaire par Véronique — 14 janvier 2015 @ 11 h 25 min

  7. Adoptée depuis deux ans et je me demande comment je faisais avant! Une révolution et un confort incroyable! Hyper facile d’utilisation et simple au niveau nettoyage, on fait des économies, c’est clair et zéro impact au niveau de la nature, ça compte!!
    Et en effet, changez un poil vos habitudes, vous ne le regretterez pas! L’essayez, c’est l’adopter comme dit la pub! 😉

    Commentaire par Céline — 14 janvier 2015 @ 12 h 55 min

  8. Après avoir essayé les 2 marques, vous recommandez laquelle en particulier ? Je suis vraiment convaincue, il faut que je saute le pas ! De plus, ma gynéco m’a informé des micro-coupures provoquées par les tampons ! Donc ça, ajouté en plus aux composants chimiques, je suis certaine de changer ma protection ! Merci pour cet article

    Commentaire par Elsa — 15 janvier 2015 @ 17 h 19 min

  9. Je pense qu’il faut choisir pour vous, en fonction de la morphologie, de l’abondance des règles, etc.
    Voilà un lien pour faire votre choix : http://outils.easycup.fr/choisir_coupe_menstruelle.php
    🙂

    Commentaire par Annie — 16 janvier 2015 @ 9 h 55 min

  10. Bonjour,
    pour ma part j’ai une coupe mais je n’en suis pas contente car
    * une fois sur deux j’ai des fuites,
    *souvent je me fais mal en l’introduisant (pourtant j’ai accouché par voie basse d’un bébé en siège, donc non je ne suis pas vierge 😉 )
    * un peu comme les tampons, la coupe me « coupe » le transit et me constipe, donc je reste fidèle aux serviettes de nuit pour compenser,
    * et j’ai lu que pour bien faire il faut en acheter une neuve chaque année! vu le prix, c’est pas beaucoup moins cher que des tampons ou des serviettes…
    Je persiste quand même depuis plus d’un an, pour l’aspect écolo, mais franchement si je ne travaillais pas chez moi, je repasserai aux tampons!
    Merci pour cet article car en effet la coupe est méconnue et c’est malgré tout dommage!

    Commentaire par Elinor — 17 janvier 2015 @ 18 h 01 min

  11. Bonjour, je confirme tout le contenu de l’article. La coupe menstruelle à révolutionné ma vie. Plus de sensation désagréable au contact de la serviette hygiénique, plus d’odeur non plus. En l’utilisant, j’ai réalisé que le sang menstruel ne sent pas. Que c’est son contact avec les serviettes hygiéniques qui est responsable de ces odeurs. Du coup, il devient plus facile d’utiliser et de rincer sa coupe. C’est vrai qu’il faut un peu d’expérience pour déterminer la taille de la coupe en fonction de son propre flux et aussi pour bien la positionner. Pour éviter les mauvaises surprises liées aux fuites, je mets un protège slip les jours les plus abondants.
    Vraiment, je suis conquise !

    Commentaire par Elsa — 24 janvier 2015 @ 9 h 01 min

  12. Bonjour,
    Le principe me plait bien, mais à l’utilisation moins convaincue : ayant eu 3 enfants par voie basse j’ai choisi la taille 2 et j’ai souvent des problème de fuite…je pense qu’elle a du mal à « s’ouvrir » totalement et donc à adhérer partout au paroi…
    De plus je me pose aussi la question des toxines, car qui dit silicone dit plastique et on sait bien que le plastique s’est tout sauf sain…Est ce que le silicone médical est si clean que ça ?
    Merci pour vos réponses

    Commentaire par Tuffet — 5 février 2015 @ 16 h 54 min