La naturopathie pour réduire les maladies cardio-vasculaires

maladie cardio-vasculaireUne étude s’intéresse à la façon dont la naturopathie permet de prévenir les maladies cardio-vasculaires

Une étude très sérieuse a été réalisée au Canada et a permis de démontrer que la naturopathie était une aide précieuse pour réduire les facteurs de risque des maladies cardio-vasculaires, en particulier le syndrome métabolique. Dans cette étude, un groupe de personnes a été suivi par des naturopathes qui leur ont prodigué des conseils alimentaires, leur ont fait perdre du poids avec des exercices physiques et ont ajouté à leur traitement médical des compléments alimentaires : oméga 3, CoQ10 ou autres. Résultat flagrant par rapport au groupe témoin qui recevait les conseils et les soins classiques : au bout d’un an, le risque de maladie cardio-vasculaire avait globalement baissé dans le groupe Naturopathie, dont surtout le syndrome métabolique qui a fortement diminué de 17 %. Bien sûr, puisque les maladies cardiaques sont occasionnées en bonne partie par une mauvaise hygiène de vie, la stratégie la plus efficace consiste à réduire au minimum les facteurs de risque en améliorant l’hygiène de vie et l’alimentation.

Le syndrome métabolique

Le syndrome métabolique n’est pas une maladie, c’est un ensemble de signes biologiques qui prédisposent au diabète de type 2 et aux maladies cardio-vasculaires. Une personne est atteinte du syndrome métabolique quand elle cumule au moins 3 facteurs parmi les anomalies suivantes :

  • une tension artérielle élevée : plus de 14 pour le 1e chiffre (pression systolique, et plus de 9 pour le 2e (pression diastolique) 
  • une glycémie élevée : à jeun supérieure à 1,1
  • un surpoids : un indice de masse corporelle supérieur à 30
  • un tour de taille important : supérieur à 102 pour un homme et à 88 pour une femme
  • un taux élevé de triglycérides : supérieur à 1,45 g/l
  • un taux de cholestérol HDL bas : inférieur à 35 mg/dl pour un homme et à 40 mg/dl pour une femme

Les conclusions de l’étude

Pour les auteurs de l’étude : « La naturopathie est un complément réalisable et potentiellement efficace aux soins médicaux habituels pour réduire l’incidence du syndrome métabolique et le risque cardiovasculaire. »

Le Dr Matthew Stanbrook, rédacteur en chef adjoint du Canadian Medical Association Journal ajoute que ces résultats « apportent la preuve que certains aspects de la prévention cardiovasculaire pourraient (…) être déléguées à des naturopathes. (…) Les éléments de base de l’intervention naturopathie incluent plusieurs recommandations sur l’alimentation et l’exercice qui individuellement ont été bien validés scientifiquement. »

Source
D. Seely, O. Szczurko, K. Cooley, H. Fritz, S. Aberdour, C. Herrington, P. Herman, P. Rouchotas, D. Lescheid, R. Bradley, T. Gignac, B. Bernhardt, Q. Zhou, G. Guyatt.Naturopathic medicine for the prevention of cardiovascular disease: a randomized clinical trial.Canadian Medical Association Journal, 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Aucun commentaire.