Présentation de la flore intestinale

flore intestinalePour les naturopathes, le côlon est un des principaux émonctoires du corps, il est essentiel aux échanges métaboliques. Le côlon reçoit les déchets de la digestion non assimilés, mais aussi les sécrétions de sa propre muqueuse et celles de la bile. Il seconde grandement le foie dans ses fonctions d’émonctoire.

Qu’est ce que la flore intestinale ?

La flore intestinale, c’est l’ensemble des bactéries qui habitent dans nos intestins. On en compte 100 000 milliards, soit 10 fois plus que le nombre total de nos cellules ! Il y a 400 familles différentes de bactéries, parfaitement hiérarchisées. Les bactéries anaérobies et lactiques  composent la flore dominante, ce sont les chefs du gouvernement, qui doivent tenir en respect les populations minoritaires, que sont les bactéries aérobies. On peut y ajouter quelques levures et des champignons, qui sont de plus en plus répandus, sans compter les parasites. Il faut savoir quand même qu’un adulte sur trois, et deux enfants sur trois sont porteurs de parasites intestinaux !

Le rôle de la flore intestinale

On peut résumer le rôle de la flore en trois points :

Action métabolique

Les bactéries produisent généralement des protéines, notamment des enzymes qui permettent de décomposer dans l’intestin ce qui ne peut pas être digéré comme les fibres. Une flore saine a un rôle anti toxique équivalent à celui du foie.

La flore synthétise un certain nombre de vitamines : K (anti-hémorragique), B12 (anti anémique), ainsi qu’un certain nombre d’autres vitamines du groupe B. Elle produit également des acides gras à courte chaîne. Et aussi elle module le pH de notre milieu intérieur, participant ainsi à notre équilibre acido-basique.

Fonction de barrière

La flore forme une barrière de protection contre les infections. Tous les jours, nous rencontrons ou ingérons des bactéries étrangères, des virus et des toxiques. Certains sont éliminés lors de leur passage dans le milieu acide de l’estomac, mais d’autres essaient de s’implanter sur notre muqueuse intestinale ou de la traverser pour entrer dans la circulation sanguine. Une flore bien équilibrée peut directement éliminer un germe indésirable ou bien le tenir en respect à un niveau sous dominant.

Rôle de défense immunitaire

La flore augmente le nombre des cellules qui secrètent les immunoglobulines et augmente la taille des plaques de Peyer, ce sont 2 éléments primordiaux dans les réactions immunitaires. L’intestin possède des fonctions immunitaires essentielles, au service de la vie et de la lutte contre des éléments pathogènes. De plus, ses cellules sont en vigilance permanente pour aller au secours d’autres muqueuses agressées, les bronches par exemple.

Enfin, et c’est tout aussi important, la flore participe à la bonne vitesse de notre transit intestinal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Aucun commentaire.