La sympathicothérapie ou réflexologie du nez

sympathicothérapieLa sympathicothérapie fait partie des techniques réflexes utilisées en naturopathie, avec la sympathicothérapie, on stimule les émergences nerveuses à l’intérieur du nez.

Une séance de sympathicothérapie

Pour une séance de sympathicothérapie, on utilise des stylets métalliques semi-rigides ou souples, terminés avec une petite boule.

On introduit le stylet dans la narine pour stimuler d’abord le cornet supérieur, on le retire, puis on passe au cornet moyen, on stimule et on retire, puis le cornet inférieur. Et on reprend le même protocole sur la 2e narine.

Pour suivre le flux énergétique, il est préférable pour les hommes de commencer par la narine droite le matin et l’après midi par la gauche. Et pour les femmes, le matin c’est d’abord la narine gauche, et si c’est l’après midi, la narine droite.

Le stylet va buter sur la muqueuse, on stimule brièvement et on enlève le stylet. J’utilise souvent une trace d’huile essentielle sur l’embout du stylet en fonction de la réponse recherchée.

Certains utilisent 2 stylets pour travailler sur les 2 narines en même temps, et laissent les stylets en place quelques dizaines de minutes.

La sympathicothérapie : une technique réflexe du système nerveux

Le système nerveux végétatif règle toutes les fonctions vitales : les intestins, le foie, le pancréas, etc. Et nous n’avons aucune prise sur lui, il fonctionne de manière autonome.

Il est constitué de deux structures :

  • La 1e structure, c’est le sympathique ou orthosympathique, il a pour fonction de stimuler, il lance l’action
  • La 2e structure le parasympathique a pour fonction de freiner, il répare.

Quand l’harmonie est bonne, tout va bien, mais si l’un des 2 systèmes prend le dessus, tout va beaucoup plus mal.

En cas de stress, c’est le système orthosympathique qui est dominant et qui entraîne toute une cohorte de problèmes : mauvaise digestion, trouble de l’appétit, mauvaise qualité du sommeil, anxiété, irritabilité, nervosité, etc…


La sympathicothérapie est la voie royale pour rééquilibrer les 2 branches du système nerveux végétatif par les attouchements sur les zones situées à l’intérieur du nez.

Cartographie de la sympathicothérapie

Le système neurovégétatif innerve la muqueuse endo-nasale et dessine des zones réflexe :

  • le cornet supérieur correspond aux fonctions nerveuses
  • le cornet moyen aux fonctions cardio-respiratoires
  • le cornet inférieur à la fonction digestive.

Indications de la sympathicothérapie

Pour tous les troubles en rapport avec le système neuro-végétatif :

  • hypertension et roubles cardio vasculaires
  •  problèmes viscéraux : colites, ulcères, constipation, etc.
  • troubles du sommeil
  • migraines
  • troubles des règles
  • stress : la principale indication, c’est la seule technique qui permette en quelques minutes de relâcher les tensions, de détendre profondément.

Il faut faire plusieurs séances pour pouvoir stabiliser les effets, mais c’est tout à fait étonnant de ressentir un gros bien être dès la 1e séance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



  1. Site très intéressant, je m’abonne !
    Quelle huile essentielle pour la sympathicothérapie ?
    Coeurdialement

    FM

    Commentaire par Martigny françois — 15 octobre 2011 @ 11 h 02 min

  2. bonjour, merci ! pour les HE, tout dépend de la problématique… à individualiser selon les cas.

    Commentaire par Annie — 15 octobre 2011 @ 11 h 47 min

  3. Bonjour

    Ou puis-je me procurer des stylets souples?

    MErci

    Karen

    Commentaire par Karen Orhan — 16 novembre 2011 @ 9 h 46 min

  4. Ludmilla de Bardo ou Phu Xuan.
    🙂

    Commentaire par Annie — 16 novembre 2011 @ 11 h 31 min

  5. Bonjour

    Très intéressant la sympathicothérapie , je ne connaissais pas , est-ce douloureux ?
    Doit-on rajouter de l’huile végétale avec HE ?
    Cordialement

    Commentaire par Ghislaine — 9 mars 2012 @ 15 h 11 min

  6. voici 10 ans que j’essaye de me sortir d’une dépression je crois avoir presque tout essayé mais je ne m’en sors pas on m’a parlé de la sympathicothérapie mais je vis en polynésie ou pourrai je bien trouver ça ou quel thérapeute pourrait faire cela

    Commentaire par charrier — 16 août 2012 @ 20 h 38 min

  7. A essayer en tout cas ! je ne connais pas de praticien en Polynésie…

    Commentaire par Annie — 19 août 2012 @ 10 h 00 min

  8. Bonjour,
    peut-on trouver des formations en sympathicothérapie à Montréal ?
    Merci,

    Commentaire par David — 13 octobre 2012 @ 18 h 12 min

  9. Je ne peux pas vous aider, je ne connais pas à Montréal

    Commentaire par Annie — 18 octobre 2012 @ 7 h 36 min

  10. donc en gros c’est une super technique mais qui n’existe nulle part ailleurs qu’en France…
    Annie ouvrez-vous un peu au Monde si vous voulez vraiment promouvoir la sympathicothérapie c’est pas possible de faire un blog juste pour une recette de quatre-quart !!

    Commentaire par Jordan — 3 novembre 2012 @ 20 h 12 min

  11. -:)

    Commentaire par Annie — 4 novembre 2012 @ 9 h 42 min

  12. je recherche un docteur pratiquant la
    sympathicotherapie sur le calvados ou la manche

    Commentaire par surgigof roger — 5 février 2015 @ 11 h 34 min

  13. Bonjour,

    Ave-vous une adresse pour acheter des stylets de sympathicothérapie?
    Merci

    Commentaire par Nadège — 11 juillet 2015 @ 20 h 29 min

  14. Ludmilla de Bardo ou Phu Xuan 🙂

    Commentaire par Annie — 12 juillet 2015 @ 14 h 00 min

  15. bonjour, où puis-je me procurer des stylets souples? merci

    Commentaire par sylvie — 29 avril 2016 @ 14 h 52 min

  16. voir les commentaires

    Commentaire par Annie — 2 mai 2016 @ 8 h 12 min

  17. Bonjour
    J’ai essayé une séance de sympaticotherapie chez un Kine
    . J’ai senti une très vive douleur derrière l’œil
    C’était insupportable
    J’ai du lui demander de retirer tout de suite l’aiguille.
    Est ce normal cette douleur intense derrière l’œil ? J’avais l’impression qu’il touchait un nerf?
    Merci de me répondre
    Jl

    Commentaire par LiS — 13 juin 2016 @ 18 h 58 min

  18. non, une douleur intense n’est pas normale.

    Commentaire par Annie — 14 juin 2016 @ 16 h 40 min