notions de terrain biologique

LE TERRAIN BIOLOGIQUE

On reconnaît bien sûr l’influence de la nature du sol et du climat sur la culture des fruits et des légumes, et sur leur composition qualitative. Pourtant les composants de base sont partout les mêmes : eau, air, minéraux, humus… Mais des différences comme l’acidité ou l’alcalinité, la présence de certains minéraux ou oligo éléments, la température, l’ensoleillement, l’altitude, l’humidité déterminent des caractéristiques propres à chaque endroit, ce qui aura favorisera l’expansion ou la reproduction de certaines espèces et influencera leur goût, leur odeur, leur couleur, …. Selon les caractéristiques du sol, vous saurez corriger les défauts pour obtenir une bonne terre et adapter les espèces végétales les plus aptes à s’y installer.

De la même manière, votre terrain biologique est le terreau sur lequel s’élaborent les bases de votre santé. Il est la somme de vos caractères héréditaires et de vos particularités physiques, chimiques et émotionnelles. Ce que les naturopathes appellent votre constitution et votre tempérament. Le terrain, c’est la constitution de base de tout l’organisme et ce que vous en faites au fil du temps par vos habitudes, votre alimentation, vos croyances et vos pensées. Cette personnalisation du terrain est la base du bilan que je pratique, c’est une conception de la santé où chacun est considéré comme un être unique.

Pour se maintenir en santé ou pour se soigner, la notion de terrain individuel est indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Aucun commentaire.