C’est le moment de penser à la vitamine D

vitamine-dEn ce début d’automne, pensez à protéger votre organisme

Des travaux scientifiques ont mis en évidence des déficits en vitamine D dans la population française. Il existe deux sources de vitamine D : l’exposition de la peau au soleil et la consommation de poissons gras et de coquillages. Mais durant l’automne et l’hiver, les rayons solaires sont trop inclinés pour permettre à votre organisme de synthétiser la vitamine D, même si vous habitez le sud de la France. D’autre part, l’apport alimentaire par les poissons gras est négligeable et ne permet pas du tout de couvrir les besoins.

C’est ainsi que 80 à 100 % des français seraient en situation de déficit*, alors qu’un apport complémentaire quotidien de vitamine D3, la forme bio-disponible de la vitamine D, permet de remonter efficacement le niveau.

Qui doit prendre de la vitamine D ?

Tout le monde, les enfants, les femmes, les hommes, les personnes âgées, … On peut rappeler que la vitamine D joue un rôle capital dans le maintien du capital osseux et qu’après 50 ans, il faut y faire particulièrement attention.

Mais en dehors de la santé osseuse, quel est l’intérêt de la vitamine D3 ?

La vitamine D a des fonctions très importantes pour l’organisme. En effet, la vitamine D3 participe à l’absorption ainsi qu’à l’utilisation du calcium et du phosphore, ce qui est important pour le maintien de l’ossature et de la dentition, et elle participe à la croissance et au développement osseux des enfants.

La vitamine D joue un rôle très important dans de nombreux mécanismes cellulaires : elle est nécessaire au maintien des fonctions de défense immunitaire, elle intervient dans les fonctions musculaires et dans les processus de division cellulaire. Elle est indispensable à une bonne santé globale et pourrait diminuer le risque de 17 formes de cancers (côlon, sein, prostate, etc.)… à condition d’être administrée à dose appropriée.

Quelle est la différence entre vitamine D2 et vitamine D3 ?

Toutes les formes de vitamines D n’ont pas la même efficacité. La vitamine D existe sous deux formes, la vitamine D3 (présente dans le règne animal) et la vitamine D2 (issue du végétal). Des études ont montré que la vitamine D3 est bien mieux assimilée que la vitamine D2, la vitamine D2 n’aurait que 20 à 40 % de l’efficacité de la vitamine D3.

Combien faut-il prendre de vitamine D3 ?

Les apports recommandés officiels sont de 400 UI par jour. Mais il serait vraiment irréaliste de penser qu’un apport aussi faible sera suffisant pour protéger votre santé. Pourquoi ?

Pour ne pas être en situation de déficit, on considère que le niveau sanguin doit être supérieur à 30 ng/ml, mais pour diminuer par exemple le risque de cancer, il faut atteindre plus de 50 ng/ml. Idéalement, il faudrait réaliser un bilan sanguin à cette période pour connaître votre niveau sanguin et ainsi adapter votre supplémentation.

Sinon, on considère qu’une dose moyenne de 4000 UI permet de couvrir les besoins et de maintenir un taux correct. Mais si vous êtes en situation de déficit, le dosage doit être augmenté.

*Selon les résultats de l’étude INCA 2 (Etude Individuelle Nationale des Consommations Alimentaires 2-2006-2007). ANSES, 2015 (Saisine n°2012-SA-0142).

1 2 3 221