André Passebecq s’en est allé…

andré passebecqAndré Passebecq, un grand Monsieur de la naturopathie, est décédé le 5 novembre dernier dans sa 91e année.

Daniel Kieffer, fondateur du Cenatho et Président de la Fenahman,  lui rend hommage :

« Toutes celles et ceux qui l’ont connu garderont en mémoire sa passion pour la naturopathie et l’engagement qu’il témoignait inlassablement dans ses conférences, ses stages d’hygiène vitale naturelle et sa bonne vingtaine de livres, publiés aux éditions Dangles surtout.

A 29 ans, il devait être opéré d’un ulcère gastrique sévère (au premier stage cancéreux) et il se guérit après avoir consulté le fameux naturopathe Horace Jarvis, en Grande Bretagne. Devenu l’un des grands pourfendeur des vaccinations et des médicaments, il s’engagea de plus en plus ouvertement dans la dualité médecine conventionnelle versus naturopathie : Il affirme : « la médecine allopathique soufre de l’ignorance (des lois de la nature), de la croyance erronée (dans la toute puissance des médicaments) et du fric » (lié à l’industrie pharmaceutique) !

Jadis l’un des bras droits de Pierre-Valentin Marchesseau et intime du biologiste Raymond Lautié, il appartenait à cette génération de nos frères aînés, avec Robert Masson, Boris de Bardo ou André Roux.

Créé en 1960, son centre de Gréolières (arrière pays niçois), « Vie et Action », a reçu près de 5000 étudiants et sympathisants qui vinrent s’initier in vivo à une naturopathe conviviale et familiale. Il écrivit aussi beaucoup sur la psychologie, la graphologie, l’étude des ongles, la psychosomatique naturelle et l’accompagnement des pathologies selon les médecines naturelles…

De 1982 à 1993, il enseigna la naturopathie aux médecins, dans le cadre de la Faculté de Bobigny / Paris XIII (DUMENAT de naturothérapie).

Toute cette médiatisation lui valut nombre de conflits avec les autorités administratives, l’ordre des médecins et le fisc (comme beaucoup d’autres « locomotives » de notre profession…), et une bonne dose de stress, probablement à l’origine de ses soucis cardiaques d’il y a quelques années.

L’une des devises d’André Passebecq fut le mot de Goethe : “Celui-là est digne de la liberté et de la vie, qui doit les conquérir chaque jour”. Gageons que sa vie fut bien remplie et à l’image de cet idéal.

Bonne route à toi, André, merci de ton œuvre, et Haut les Cœurs ! »

Quelques livres d’André Passebecq :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



  1. Au delà de toute revendication égotique, le respect de l’écriture suppose simplement que l’on précise toujours l’auteur d’un texte, il me semble. En l’occurence, j’ai eu plaisir à rédiger celui-ci et à le partager cordialement. Daniel Kieffer.

    Commentaire par daniel Kieffer — 7 décembre 2010 @ 22 h 28 min

  2. Monsieur KIEFFER,
    Je n’ai rien compris à votre commentaire sur la disparition de notre ami André Passebecq.
    En fait, j’ai peur de comprendre.
    CRUSSOL

    Commentaire par Dr Gilbert CRUSSOL — 13 mars 2011 @ 10 h 45 min

  3. Je viens de le lire sur le net, André Passebecq est décédé. J’éprouve un grand vide. J’ai été son élève , tout ce que je sais aujourd’hui sur la santé et qui me servira pour toujours c’est grace à lui. Il était un excellent professeur . Après des études dans son école de Gréolières on a une vision totalement différente de la santé et de la maladie. J’ai réussi mon diplome de naturopathe avec Doctorat et j’en suis fière et heureuse à la fois .C’était il y a quinze ans.
    Merçi, Monsieur Passebecq, pour la lumière que vous avez apporté dans ma vie.

    Commentaire par Mariana de Finance de Clairbois — 15 décembre 2010 @ 1 h 34 min

  4. C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de Monsieur Passebecq. J’avais participé à l’un de ses stages à Gréolières : c’était un Grand, Grand Monsieur de la Naturopathie ! Il laisse derrière lui une somme considérable de connaissances, notamment par ses livres et sa revue Vie et Action.
    Merci pour tout Monsieur Passebecq, je ne vous oublierai pas !

    Commentaire par Maryline LEZE — 9 janvier 2011 @ 23 h 34 min

  5. n’ayant plus de nouvelles de vie et action depuis de nombreux mois,c’est en voulant en savoir plus en tapant sur le moteur de recherche que j’apprends le décès de André Passebecq.
    Ayant eu le bonheur de le rencontrer voilà 10 ans lors d’un stage à Gréolières et lors de salon bio en Belgique, je garde le souvenir d’un homme généreux et très bon pédagogue qui oeuvrait hors des sentiers battus. La grande collection de numéros de la revue fera office de lien avec ce grand homme disparu non loin de mon domicile de l’autre côté de la frontière.
    Merci pour tout, cher André Passebecq.

    Commentaire par TSCHENN Bernard — 28 janvier 2011 @ 13 h 00 min

  6. Vie difficile dans la haute Artence, région la plus froide et la plus pauvre de France, je réchappe à des rayons X sur une fistule congénitale, l’analyse trouve l’anthrax, sur le sujet que je suis atteint de la maladie de dejerine sottas, gène pmp22. J’ai connu André sur le plateau de Vence, il était en pleine forme… Merci mille fois merci a lui !

    Commentaire par moins marcel — 17 février 2011 @ 21 h 36 min

  7. Quand j’ai connu André, j’étais étudiante en médecine à Paris et j’ai fait partie de la première promotion d’étudiants en naturothérapie en 1982 à la faculté de Bobigny. J’ai été subjuguée par son enseignement et ai découvert un univers extraordinaire et inconnu: la naturopathie. L’enseignement et la pédagogie d’André ont transformé mon orientation professionnelle et médicale durant cette formation à Bobigny et les quelques années passées durant ses stages d’été à Saint-Barnabé.Chaque jour dans l’exercice de ma profession , je me souviens de ses enseignements . Très cher André , tu restes vivant au travers de tes nombreux écrits et témoignages. Un grand merci .

    Commentaire par Marie-Claire Clayer-Bishop — 6 mars 2011 @ 23 h 04 min

  8. Cher André, c’est en cherchant à te joindre une fois de plus que j’ai compris que tu nous avait quitté. je ne doute pas que ton dévouement, ton enseignement, ton enthousiasme, ta bonté naturelle te réserve une place de choix au Paradis des Chercheurs. Tu va nous manquer, je n’aurais plus le plaisir de t’interviewer sur une Radio libre Parisienne. Merci pour tout et pour tous André

    Commentaire par Dr Gilbert CRUSSOL — 13 mars 2011 @ 10 h 39 min

  9. J’avais du temps libre suite à un grave accident de voiture avec 3 semaines de coma, j’avais repris des études et déjà obtenu 2 diplômes universitaires l’un à l’UFR de Paris XIII ( DUFASS sous la Direction du Pr Languillat ) et à l’UFR de Bordeaux II ( DIGS ) en plus de mon DE d’infirmière, je cherchais à continuer de me former, pour toujours élargir un peu plus et compléter mes connaissances, aussi pour continuer d’essayer de me récupérer à 100%. J’ai commencé à suivre les cours et stages de Vie et Action dans les années 1990. Ai obtenu de diplôme de CHD (Conseiller en Hygiène et Diététique en Santé Naturelle) en 2005, et continue à suivre les cours à mon rythme pour devenir naturopathe et ND (Naturopath Doctor) parallèlement à mon travail d’infirmière, les entrainements et compétitions d’agility, les entrainements de taï chi chan et l’entretien et rénovation de ma maison. J’étudiais ces temps-ci le cours n°6 à partir du livre intitulé : le Livre de l’action et de la Réussite. André Passebecq était mon correcteur. Je ne me dépêchais pas. Je voyais bien son écriture changer et devenir moins limpide et claire dans son trait. C’est Sabrina Heyse qui m’a appris le décès de André Passebecq. J’en ai été toute retournée car pour moi un homme de cette culture et envergure ne pouvait aussi être qu’immortel ! Un vide immense s’est installé. Les 4 dernières leçons ont été corrigées pour la validation de ce cours pour le diplôme de naturopathe par le psychologue corse Raoul Robecci. Autant j’ai appris que les temps de repos et récupération sont importants, autant j’ai compris qu’il fallait aussi organiser sa vie dans le seul sens : Vie et Action pour se tirer de quelques mauvais faux pas en santé, ou tu es mort.

    Commentaire par GIRAUDEAU Marie-Claire — 22 mars 2011 @ 15 h 02 min

  10. J’ai pu approcher André Passebecq ainsi que Raymond Lautié lors des nombreux stages que j’ai fait à Vie et Action à Vence dans les années 70-80. J’y ai suivi les cours de conseiller hygiéniste corrigé par André et j’ai eu la chance d’assister au cours à Bobigny pendant 2 ans.
    Je suis passé à Gréollières à l’improviste en septembre 2010 où j’ai pu rencontrer André alors qu’il était à la veille de quitter la maison. Je suis très touché par cette disparition et heureux de l’avoir vu une dernière fois.
    Cet homme a beaucoup compté dans mon parcours personnel par ce qu’il m’a transmis: poser un regard déconditionné sur la vie et la santé.
    Merci infiniment André d’avoir été ce guide.

    Commentaire par Gauthier Serge — 1 novembre 2012 @ 17 h 06 min

  11. bonjour, voilà 25 ans que j’ai fait connaissance de mr PASSEBECQ, à l’ecole de gréouliere, il ma sauver la vie en quelque mots, lui demandant qu’est ce qu’il n’allait pas chez moi, en un regard, c’est l’ipophyse !!!, bon ! que dois-je faire ? rien, laisser faire vous verrez, et deux mois plus tard, après un accident de voiture ont à découvert que j’avais un problème à l’hipophyse mortel, syndrome de keching ipophysaire ,opéré en 89,depuis je suis en surpoid et diabétique de type 2, mais je travaille, et aujourd’hui essais de vous retrouvés, pour continué notre démarche de découverte de l’être humain et de me rétablire,trop de triglisséride dans le sang, que puis-je faire, expliqué moi ,qui peu me renseignés, merci de me répondre, j’ai un frère qui à trop de fer dans le sang,après plusieurs saigné ont lui dit de faire un régime et de ne plus boire d’alcool, il ne bois pas d’alcool et mange diététique, aider nous vers qui ont peu se tourner, merci de votre aide, vie et action l’ecol existe toujours ? a bientôt,cordialement,merci andré .

    Commentaire par saco — 27 août 2013 @ 10 h 19 min

  12. L’association Vie et Action n’existe plus, mais il y a toujours des naturopathes qui exercent. Pour en trouver un proche de vous, adressez vous à l‘omnes, notre fédération professionnelle.

    Commentaire par Annie — 4 septembre 2013 @ 9 h 11 min

  13. Monsieur PASSEBECQ , j’ai connu Vie et Action aux alentours de 1970 , mais Monsieur PASSEBECQ je l’ai connu à GREOLIERES où nous allions en famille . Effectivement un grand Monsieur qui vous recevez comme un ami , un homme d’une grande intelligence et d’une grande capacité de travail ce qui lui donnait un potentiel dont sont dotés les plus grands . Son travail doit être étudié et diffusé auprès de tous .

    Commentaire par Anonyme . — 11 août 2017 @ 16 h 37 min