Les huiles essentielles à l’heure d’hiver

aromathérapie hiverJe vous présente mes voeux pour cette nouvelle année. Je vous souhaite le meilleur,  la joie, la santé et de belles envies !

J’en profite pour vous présenter mes meilleures alliées du moment. Entre fatigue, nez bouché et mal de gorge, il faut se requinquer. Heureusement, grâce aux huiles essentielles, il est possible de retrouver du peps naturellement. La fonction des huiles essentielles est de stimuler votre organisme pour qu’il réagisse mieux face aux agressions, le tout en s’ajustant exactement à vos besoins.

Mes 4 alliées de l’hiver

  • Le bois de rose (aniba rosaedora) : en voilà une que j’ai toujours dans mon sac puisque le bois de rose est l’une des rares HE  dont les actifs anti-infectieux, anti bactérien et antiviral sont très bien tolérés, même par les bébés. Elle combat efficacement les infections ORL. En outre, elle a des bienfaits intéressants pour la peau, elle adoucit et régénère la peau.

Comment l’utiliser ? En dilution dans une huile végétale à masser sur la colonne vertébrale et la cage thoracique. Ainsi que sur la plante des pieds pour les bébés.

  • Le petit grain bigarade (citrus aurantium fe) : rien que son nom me donne déjà le sourire ! Le petit grain est connu pour réduire le stress et l’anxiété. Elle permet d’avoir la Zen attitude et peut être utilisée par tout le monde.

Comment l’utiliser ? En diffusion dans l’atmosphère ou en déposant 2 gouttes au creux des poignets et en respirant profondément sa fragrance.

  • Le niaouli (melaleuca quinquenervia) : c’est un très bon remède pour stimuler le système immunitaire, si vous avez tendance à attraper tout ce qui passe ou que vous vous sentiez grippé, essayez le niaouli pour vous requinquer et améliorer le système respiratoire. Effet stimulant doux et très bonne purification respiratoire.

Comment l’utiliser ? En diffusion atmosphérique, en friction pure ou en massage de la poitrine et du dos diluée dans une huile végétale.

  • L’estragon (artemesia dragonculus) : son odeur anisée me fait craquer. Son action antispasmodique est particulièrement efficace pour dénouer le plexus solaire en cas de fatigue nerveuse.

Comment l’utiliser ? 2 gouttes à masser directement sur le plexus solaire, à déposer sur les poignets pour faire des respirations profondes, ou encore diluée dans une huile végétale pour faire un massage le long de la colonne vertébrale.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



  1. Bonjour,
    Je viens de lire attentivement les différents remèdes pour atténuer la chute des cheveux
    Merci pour les conseils
    Cdlt

    Commentaire par Chauvin — 1 septembre 2016 @ 22 h 20 min